Final Fantasy. On ne présente plus cette mythique licence du monde vidéoludique de jeux de rôle lancée par Square Soft en 1987 au Japon et dont les jeux ont côtoyé à peu près toutes les consoles grand public (mais curieusement jamais une Sega). Cette semaine, je vous présente la Carddass Final Fantasy VIII part 2 no.45 de 1999 !

Les Carddass et Final Fantasy, c’est une histoire en trois volets correspondant à trois jeux différents portés et chacun sous-divisés en deux sous-volets. En effet, chaque volet porté en Carddass se compose de deux parts et pas forcément sous le format habituel.

Le premier jeu à voir le jour en Carddass est Final Fantasy VI dont la part 1 est éditée en 1994. La part 2 verra le jour en 1995. Ces deux parts sont sous le format habituel, à savoir 42 cartes dont 6 prismes, du classique.

Ensuite, en 1997 sort la part 1 des Final Fantasy VII qui se compose toujours de 42 cartes. En revanche, petite surprise, la part 2 sortie la même année se compose de 58 cartes ! Eh oui, rien que ça ! Pourquoi 58 cartes ? Je ne saurais dire, ma seule hypothèse est que Bandai a voulu atteindre les 100 cartes en tout pour honorer ce jeu exceptionnel !

Deux ans plus tard, avec la sortie de Final Fantasy VIII viennent ses Carddass. Les deux parts sortent la même année, en 1999 donc et se composent, quant à elles, de 44 cartes chacune.

Vous en conviendrez, les Carddass Final Fantasy ne sont pas des séries comme les autres. Et pour encore mieux l’illustrer, parlons un peu plus de cette carte no.45 des FFVIII. Vous le savez maintenant, j’essaie de vous présenter des cartes aux particularités singulières et celle-ci ne fait pas exception. En effet, à collection atypique, cartes atypiques ! Nous avons ici une clear prisme card ! À mon sens, un type de carte inédit et pour le moins insolite car c’est une carte transparente. Avez-vous déjà dépiauté une reverse prisme ? Si vous enlevez la partie composée du film prisme, il vous reste une carte plastique transparente. Eh bien cette clear prisme c’est grosso modo la même chose, à ceci près qu’elle possède elle-même un effet prisme. Vous noterez que les informations habituelles de copyright se trouvent exceptionnellement sur le devant de la carte. En effet, le dos de cette carte est totalement vierge de toute impression et donc de toute information. Blanc, vide, voici à quoi ressemble le dos d’une carte clear prisme  :

Photo du dos d’une clear prisme vierge de toute indication

Les Carddass Final Fantasy renferment d’autres secrets et d’autres particularités que je vous exposerai un jour, peut-être, dans un article dédié. En attendant, bonne semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.