Re les minna !

Quatre mois après la première box Shin Saint Seiya Paradise, voici la deuxième qui vient de sortir !

Alors, est-ce que la qualité est toujours au rendez-vous ?

Bon je vais pas vous faire attendre plus longtemps : oui !

Pour voir l’unboxing vidéo c’est par ici :

Et c’est tipar pour l’article :

Comme toujours avec les Complete Box, on a un coffret en carton. Sauf que là, la grande différence par rapport à la précédente (différence que l’on a depuis la sortie de la Complete Box Carddass Super Battle Dragon Ball), c’est le logo Bandai Namco qui s’ajoute, en haut à droite. Je pense qu’à terme, le logo Bandai classique (en bas à droite) disparaîtra afin de laisser seul celui de l’énorme conglomérat japonais.

Voici le coffret. Encore une fois il est très beau. Mais, car je mettrai un « mais », le visuel reste très proche de celui du volume 1. Ce n’est pas forcément un mal, mais je pense que quelqu’un de mal prévenu pourra se tromper et commander la mauvaise.

À l’intérieur, comme la dernière fois, on a un display au format Jumbo (coins arrondis et avec des éléments au verso).

Au verso, on a donc la checklist des visuels de la part. Très bonne idée de ne pas mettre les cartes entières mais juste les personnages, ça permet de les mettre en valeur.

Ensuite, sous le display, on a l’album et l’écrin qui présente les cartes divisées en deux paquets. L’album reprend le visuel du coffret.

Le verso de l’album est super sympa et présente d’autres personnages, qui sont présents sur les cartes de la part.

Et voici donc les deux paquets de cartes !

On commence avec les six prismes « classiques » de la part. Pourquoi classiques ? Parce que ce sont les visuels des prismes de la part 2 d’époque.

Comme dans le volume 1, on a droit à sept cartes EX ! Ce sont les seules cartes au visuel inédit, et on peut dire qu’elles sont clairement dans le ton. Magnifiques !

Pour ce qui est des cartes en elles-mêmes, les dos sont différents de ceux des cartes d’époque, il y a le numéro de la carte en bas à droite (chose très très rare en Carddass), et il n’y a toujours pas l’année de sortie indiquée. Grrrr.

Et les regs… Elles ont encore des foil (ou prisme) marks ! Alors que dans sa réédition des Super Battle qui vient de sortir, Bandai a laissé les school marks non brillantes, insupportable. Comme dans le volume précédent, les cartes sont d’une qualité irréprochable, que ça soit visuellement ou au niveau du matériau utilisé (toujours le contraire des Super Battle crados).

Et les arrières-plans ont été réimaginés par rapport aux cartes d’époque. Seuls les personnes sont identiques. Je le répète, ce concept me plaît fort.

Voici une sélection des regs qui me plaisent le plus :

Les cartes double-personnages dans la vie de tous les jours (j’adore la blague de l’eskimo glacé).

Quelques cartes avec des méchants et des personnages random (j’adore celle avec les deux scientifiques) :

Une frise grandiose :

D’autres scènes avec plusieurs personnages (celle avec la voiture et les pastèques est dingue) :

Enfin voilà, cette box est parfaite, achetez ça plutôt que les rééditions de Carddass Dragon Ball que Bandai fait par-dessus la jambe.

On se retrouve dans quatre mois pour le volume 3 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.