Salut mina-san !

Aujourd’hui petit article impromptu sur demande de mon copain Takumi.

Comme vous le savez, Adali.fr est toujours au top de l’actu, c’est le blog sur lequel il faut aller pour être au courant des dernières informations concernant les news du moment.

Vous savez tous ce qu’il s’est passé ces derniers jours au niveau de la géopolitique du football, avec un événement majeur qui a choqué le monde entier (en fait non tout le monde espérait que ça arrive) : Leonardo-sama a été démis de ses fonction de directeur sportif de la grande institution footballistique qu’est le Paris Saint-Germain Football Club. Pour la peine, nous allons passer en revue les cartes le représentant dans cette magnifique collection que sont les J.League Chips du génial éditeur Calbee.

Petit rappel, qui est-il ? Joueur de football brésilien pouvant jouer à plusieurs postes (arrière latéral, milieu offensif), il remporte la Coupe du Monde 1994 avec son pays et perd la finale de l’édition suivante face la grande Équipe de France de Youri Djorkaeff et Bernard Lama. Il jouera deux ans au Japon, aux Kashima Antlers avant de rejoindre le fabuleux Paris Saint-Germain en 1996 qu’il quittera au bout d’un an après une finale de coupe d’Europe. Il reviendra ensuite dans son club de cœur de 2011 à 2013 puis de 2019 à 2022 en tant que directeur sportif pour lequel il réussira à recruter des joueurs merveilleux.

En tout, il y a eu six cartes le représentant sous la flamboyante tunique des Kashima Antlers :

  • 1994 : cartes numéros 168 et 253 ;
  • 1995 : cartes numéros 37 et 260 ;
  • 1996 : cartes numéros 64 et 131.

Dans ma collection je n’en ai que cinq, ce sont celles-ci que je vais vous présenter :

La seule manquante est la numéro 131 de l’année 1996.

Les deux du haut sont celles de 1994, les deux première de la deuxième ligne sont de 1995 et la dernière est date de 1996.

On voit bien déjà l’évolution du format des cartes en 1994, qui passent d’angles arrondis à des angles carrés. La maquette change également, avec la zone colorée aux couleurs du maillot de l’équipe en question qui disparaît. À partir de la deuxième moitié de 1994, les cartes prennent leur forme définitive (qui au final est proche de celles de 1992~93, à part le coin des cartes). En 1996, certaines cartes ont le nom du joueur en doré (c’est juste coloré, ce n’est pas du gold stamping), caractéristique qui n’existait pas les années précédentes.

On a trois cartes avec le maillot domicile et deux avec l’extérieur. Peut-être que la manquante présente aussi le kit away, pour rétablir l’équilibre.

Le maillot home Mizuno des Kashima Antlers de cette époque est vraiment magnifique (comme tous les maillots Mizuno d’époque d’ailleurs). Mais le maillot away est encore plus beau. J’adore !

Les maillots domiciles 1994 et 1995 sont différents (les lignes épaisses bleues deviennent des tâches et les cols ne sont pas les mêmes, le logo Mizuno quant à lui change de côté pour laisser place au blason du club), mais sur la carte de 1996, on dirait le même maillot que l’année précédente. Soit il n’a pas changé, soit comme Leonardo a quitté le club à l’été 1996, ils n’avaient pas de photo de cette saison disponibles. Les maillots extérieurs ont l’air similaires entre 1994 et 1995, mais vu que la position du corps est différente, on ne peut pas vraiment comparer.

Pour ce qui est des dos, on ne voit aucune différence majeure jusqu’à 1996 où les versos se modernisent. Fini le noir et blanc, la mascotte devient plus cartoonesque et les informations générales se retrouvent dans un tableau.

Se retrouvent également une petite description du joueur et quelques statistiques.

La première carte de 1994 semble avoir été créée avant son premier match, vu qu’il n’a aucune minute jouée.

  • 1994 no.168 : 0 match ;
  • 1994 no.253 : 9 matchs, 880 minutes, 7 buts ;
  • 1995 no.37 : 9 matchs, 880 minutes, 7 buts ;
  • 1995 no.260 : 14 matchs, 1300 minutes, 6 buts ;
  • 1996 no.64 : 28 matchs, 2524 minutes, 17 buts.

La première carte de l’année 1995 semble avoir été produite avant le début du championnat et présenter les chiffres de la saison précédente, par contre la deuxième a l’air d’être sortie au milieu du championnat, parce qu’en 1995, Leonardo a disputé au total vingt-huit rencontres pour dix-sept buts, comme c’est indiqué au dos de la première carte de 1996.

C’est intéressant, ça nous permet de comprendre un peu comment étaient produites les cartes. Calbee ne sortait pas tout d’un coup, ce qui laissait le temps aux jeunes supporters de la J.League de bien avancer dans leur collection avant que la suite ne soit disponible.

Cela explique aussi le mystère du maillot domicile de 1996 qui est le même que celui de 1995 : comme la saison n’avait pas encore commencé, les concepteurs des cartes ne disposaient pas encore de photographies pour la nouvelle saison !

C’est tout pour aujourd’hui mais c’est bien cool, ça nous a permis de mieux comprendre cette magnifique collection de cartes et maintenant je sais qu’il faut que je cible cette carte de 1996 manquante !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.